Résumé :

Seize écrivains publiés chez Stock reviennent sur le moment où ils ont rejoint cette maison d’édition qui, à la sortie de ce livre, fêtait ses dix ans. L’occasion pour eux de se souvenir des moments parfois longs de l’attente des réponses d’éditeurs, suivi de la joie de la publication sous la couverture bleue caractéristique de chez Stock.

Extrait :

Aussi, me dis-je aujourd’hui qu’il n’y a pas de hasard. Et que si mes livres désormais s’ornent d’une couverture de ce bleu si particulier, c’est bien parce que j’ai fini par rejoindre une confrérie de chercheurs de lumières, de fouilleurs de cendres et d’allumeurs d’étoiles, confrérie sans règles véritables ni boussoles. Là, j’y suis bien. Comme on dit qu’on est bien dans un lieu, dans une maison, moins d’édition que de connivence, de regards, de mains serrées et de chaleur, d’amour des livres et de ceux qui les font.
Tout ce bleu, donc, rien que pour nous, rien que pour vous, lecteurs, cette nuit éclairée d’humain dans laquelle, à notre façon, nous tentons de vous inviter.

(Philippe Claudel)

Avis :

Voici un petit livre qui sort de l’ordinaire. Les écrivains ne parlent pas souvent d’eux et encore moins de leur rapport à l’écriture. C’est intéressant de voir cet autre aspect de la littérature, la face cachée pas toujours très gaie de la quête d’un éditeur. Mais ici, on s’en doute, les histoires finissent bien puisque Stock a publié tous ces auteurs.On retrouve donc ici les hésitations, les familles et amis qui découvrent le livre et qui parfois ne savent pas quoi dire, l’envoi chez l’éditeur, les refus souvent, les baisses de moral et puis enfin l’acceptation.
Au fil des pages s’enchaînent les récits des différents écrivains avec leur style bien propre. C’est agréable à lire, et ça change des lectures habituelles. Ce n’est pas un incontournable mais si vous avez l’occasion de le lire, faites donc !
Ce livre m’a un peu fait penser à “Ecrire, pourquoi ?”, de chez Argol, que je vous conseille vivement.

Note :

133 pages – 2004 – ISBN non précisé